Quel leader êtes-vous ?

On entend beaucoup parler de la nécessité d’adopter différents styles de leadership ? En termes simples, des situations différentes, des personnalités différentes et des entreprises différentes exigent des actions et des mentalités différentes pour faire face aux problèmes et aux défis rencontrés. Qu’entendons-nous, en fait, par « styles de leadership » ?

La définition commune renvoie à la situation dans laquelle un manager ou un chef d’entreprise se sent le plus à l’aise pour gérer ses équipes, déterminer la meilleure manière d’obtenir des résultats par l’intermédiaire des autres et le niveau de « pouvoir » nécessaire pour atteindre des résultats prédéterminés.

En affichant le bon « style » de leadership, une personne peut obtenir de meilleurs résultats, un plus grand engagement, des niveaux de motivation plus élevés et un niveau de performance accru. Si elle se trompe de style, c’est tout le contraire qui peut se produire, avec souvent des conséquences à long terme. Les styles de leadership les plus couramment cités s’appuient sur les travaux de Daniel Goleman.

La palette de comportements est étendue depuis le manager directif voire autocratique (pour reprendre l’adage issu de la théorie de la gestion scientifique, épousée notamment par Frederick Taylor) aux styles plus affiliatifs, démocratiques et solidaires, conçus pour être inclusifs et délégatifs.

Les styles de Goleman couvrent un large éventail d’options que le leader peut adopter, en fonction des circonstances et des situations rencontrées.

Style de Leadership Directif

Ce style de leadership est adapté lorsqu’une prise de décision rapide est requise, que l’équipe fait confiance au leader pour prendre de bonnes décisions et que peu ou pas de participation de l’équipe est nécessaire. Il permet de gagner du temps et d’obtenir des résultats rapides, mais il peut affecter la communication en aval et laisser passer des occasions où la collaboration permettrait d’identifier d’autres options pour obtenir de meilleurs résultats.

Style de Leadership Participatif

Ce style de leadership est nécessaire lorsque l’adhésion des membres de l’équipe est requise pour aller de l’avant. Le leader implique davantage de personnes dans la recherche de solutions, permettant à la créativité de faire progresser les performances. Il peut créer une équipe motivée et bien entraînée, mais peut aussi ralentir les processus, car les personnes ont parfois besoin de temps pour examiner les options pour aller de l’avant.

Style de Leadership Collaboratif

Daniel Goleman décrit ce style comme « l’établissement de relations, une communication étroite, la démonstration d’empathie ». Un style participatif crée donc une atmosphère harmonieuse lorsque l’on travaille dans des conditions et des circonstances stressantes. Les gens se sentent motivés par le sentiment de camaraderie et le leader montre qu’il comprend les besoins de l’équipe en établissant des relations empathiques. Il est nécessaire lorsque l’équipe est en difficulté et a besoin d’être soutenue.

Style de Leadership Chef de file

Ce style de leadership est pertinent lorsqu’un leader a besoin de résultats commerciaux rapides, souvent associés à des objectifs de vente et de marketing. Très souvent affiché par un vendeur qui devient directeur des ventes, il incarne les équipes à haute performance et permet à la motivation et aux compétences de se développer et de s’autodévelopper.

Il fonctionne lorsque les membres de l’équipe sont engagés et compétents, de sorte que le leader peut stimuler les résultats en fixant des objectifs, en faisant face à des projets créatifs et en donnant l’exemple du rythme à suivre.

Les avantages de la rapidité des résultats et de l’énergie des équipes peuvent être contrebalancés par le stress causé par les exigences imposées à l’équipe, de sorte que ce style n’est pas toujours considéré comme le plus efficace à long terme.

Style de Leadership Coach

Ce style de leadership, adapté aux équipes expérimentées, aide les collaborateurs à apprendre rapidement et efficacement, en mettant les idées en pratique, le leader facilitant la croissance et le développement de l’équipe.

Parmi les avantages, on peut citer l’amélioration du moral des équipes, qui apprennent et se développent ensemble, mais ce style peut aussi être entravé par les compétences du leader s’il est trop sollicité.

Style de Leadership Visionnaire

Selon Daniel Goleman, ce style consiste à avoir des objectifs inspirants et à long terme qui font évoluer le service et l’entreprise, créant ainsi une atmosphère où les membres de l’équipe peuvent développer leurs connaissances et leurs capacités, sachant qu’ils ont une mission qui leur permet de progresser.

Dans ce style de leadership, de par sa nature même, les leaders ont des visions et des missions auxquelles les gens adhèrent, inspirés par la direction qu’ils prendront maintenant et à l’avenir. L’objectif à court terme peut être sacrifié pour le plus grand bien, mais le voyage est d’une grande portée et déterministe. Ces styles, ainsi que d’autres, sont adaptés au monde post-pandémique, car les gens ont besoin de confiance de la part de leurs dirigeants, ainsi que d’inspiration, de dynamisme et de cette touche humaniste.

Living Learning vous propose de mettre en pratique ces principes en alliant des modules de formation professionnels pour développer les compétences clés et des expériences (improvisation, mentalisme, escape game) qui créeront la surprise, la rencontre et l’engagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© Living Learning 2021 Tous droits réservés.