Le Top 7 de la communication non-verbale

Communication non-verbale

Une large partie de notre communication est non verbale. Les experts ont découvert que nous réagissons chaque jour à des milliers d’indices et de comportements non verbaux, notamment les postures, les expressions faciales, le regard, les gestes et le ton de la voix. De nos poignées de main à nos coiffures, les détails non verbaux révèlent qui nous sommes et ont un impact sur nos relations avec les autres.

La recherche scientifique sur la communication non verbale a débuté avec la publication, en 1872, de l’ouvrage de Charles Darwin intitulé The Expression of the Emotions in Man and Animals. Depuis lors, d’abondantes recherches ont été menées sur les types, les effets et les expressions de la communication et du comportement non verbaux. Bien que ces signaux soient souvent si subtils que nous n’en sommes pas conscients, la recherche a identifié plusieurs types différents de communication non verbale.

Répéter

Les gens répètent souvent les informations contenues dans les mots qu’ils ont utilisés pour les « redire » en utilisant des gestes ou des sons. Un simple hochement de tête peut répéter le message initial du « oui », mais peut aussi ajouter de la frustration, de la confiance, des encouragements et bien d’autres nuances au langage original.
Exemples : dire oui puis hocher la tête ou faire le geste de la main approprié, poser une question puis hausser les sourcils, dire je ne sais pas puis hausser les épaules.

Contredire

Il est important de se rappeler qu’un langage corporel ou un ton de voix contradictoire ne signifie pas nécessairement qu’une personne ne dit pas la vérité. Ils peuvent aussi être le résultat de sentiments d’incertitude, d’ambivalence ou de frustration. Toutefois, c’est une bonne indication qu’il peut y avoir un problème qui devra être résolu à un moment donné.
Exemples : dire quelque chose de positif ou affirmer que quelque chose est vrai tout en secouant la tête, en rougissant, en ayant une voix inégale, en bougeant de manière inconfortable ou en changeant de position corporelle.

Substituer

Les expressions faciales, les mouvements de la tête et les gestes des mains sont quotidiennement utilisés à la place du langage verbal. Les yeux d’une personne peuvent ainsi souvent transmettre un message bien plus percutant que les mots, et c’est souvent le cas.
Exemples : lever les mains en signe d’abandon ou d’excuse, regarder vers le ciel en signe de frustration, fermer les yeux en signe de méfiance.

Compléter

Nous pouvons compléter nos communications verbales en nous tenant d’une certaine manière, en utilisant des gestes ou des expressions faciales. Pour que le message verbal soit complémentaire, il doit avoir le même type de signification.
Exemples : élever la voix et avancer la tête quand on est en colère, baisser la tête et le ton de sa voix quand on est triste, parler rapidement quand on est excité.

Accentuer

L’accentuation d’un message verbal est très similaire au fait de compléter mais tend à être utilisée pour des parties spécifiques du message plutôt que pour l’ensemble. L’accentuation peut ainsi modifier le sens du message dans une certaine mesure.
Exemples : taper du pied sur le sol, taper du poing sur une table, pointer du doigt, lever les yeux vers le haut et sur le côté tout en levant la tête pour montrer son mécontentement.

Modérer

La modération fait exactement l’inverse du complément et de l’accentuation en réduisant ou en détournant l’attention de ce qui est dit et donc en enlevant le sens de la communication verbale.
Exemples : parler très calmement, marmonner et mal prononcer les mots, ne pas établir de contact visuel, parler trop vite, détourner l’attention en regardant dans une nouvelle direction.

Réguler

Il existe de nombreux signaux non verbaux utilisés au cours de nos interactions qui aident les gens à comprendre le flux et le reflux de la conversation et à savoir quand une personne doit parler ou ne pas parler.
Exemples : rompre le contact visuel, ouvrir la bouche ou lever la main pour se préparer à parler, faire un bruit pour « s’éclaircir la gorge », hocher la tête pour que quelqu’un d’autre prenne la parole.

Living Learning vous propose de mettre en pratique ces principes en alliant des modules professionnels pour développer les compétences clés et des expériences (improvisation, mentalisme, escape game) qui créeront la surprise, la rencontre et l’engagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© Living Learning 2021 Tous droits réservés.